QUELQUES DATES
2010-2012Débuts en musique de films
2015 Lauréat-participant aux Ateliers musique et cinéma du festival Premiers plans d'Angers
2015-2020 Sélectionné au 3e personnage du Festival International du film d'Aubagne.
2017 Prix de la Meilleure musique de film pour le court métrage "Et toujours Nous Marcherons" de Jonathan Millet au Festival Kinoma.
2017 Headbang Lullaby" de Hicham Lasri, musique originale de Wissam Hojeij, est programmé à la BERLINALE- section Panorama
2017 Lauréat sélectionné pour le NEXT STEP de la Semaine de la critique - CANNES  
2018 Lauréat sélectionné à BERLINALE TALENT  suite à l'appel à candidature International
2019 "Ceniza Negra" - "La Danse du Serpent" de Sofia Quiros, musique originale de Wissam Hojeij, est sélectionné en compétition à la Semaine de la Critique - FESTIVAL DE CANNES, 2019
2021 Membre du Jury Court Métrages au Festival International Music & Cinema d'Aubagne
2021 Compositeur invité par la Sacem et l'Institut Français à donner une Masterclass Musique et Cinéma dans la cadre de la Fabrique des Cinémas du Monde du FESTIVAL DE CANNES, 2021
2023 Consultant pour le NEXT STEP de la Semaine de la critique - CANNES

 

BIO
L’osmose est le principe qui guide Wissam Hojeij dans la composition de musiques de film du haut de ses douze ans d’expérience. « La relation idéale est une collaboration ouverte avec les cinéastes, au service des films, et où je peux inscrire ma marque », dit-il. Une touche synonyme d’éclectisme, d’exigence et de découverte, à l’image de son parcours à la fois spontané et surprenant. Né d’un père cinéaste et d’une mère enseignante, Wissam Hojeij se forme à la guitare classique au Conservatoire pendant 10 ans puis devient multi-instrumentiste dans des groupes indépendants. Il glisse ensuite vers la composition de musiques originales, mêlant sa formation classique à une approche non-académique au contact de ses amis étudiants de cinéma tout en prenant des cours d’orchestration pour enrichir sa palette. S’ensuivent une vingtaine de courts métrages et une dizaine de longs métrages sélectionnés dans les plus grands festivals (Festival de Cannes, Berlinale), qu’il illumine d’une production musicale exigeante et d'une certaine culture du son héritée de ses premières amours pour la pop anglaise soignée.
Franco-libanais, parlant quatre langues, Wissam Hojeij est naturellement international et ouvert à une grande variété de regards et de collaborations. Sur le long-métrage costaricien Ceniza Negra de Sofía Quirós Ubeda (Festival de Cannes, Semaine de la Critique 2019), il tisse une partition inattendue pour un film sud-américain en se lovant dans des sonorités en accord avec la passion de son héroïne pour l’Orient. Pour Headbang Lullaby du réalisateur marocain Hicham Lasri (Berlinale, section Panorama 2017), il compose une musique psychédélique extravagante qui contraste avec l’ancrage nord-africain et marque l’univers fantasque du film. En 2018, Wissam Hojeij est sélectionné au prestigieux dispositif Berlinale Talent avant d'apporter à son tour activement son expertise hors studio : il est invité par la Sacem et l'Institut Français à donner une masterclass au Pavillon des Cinémas du Monde au Festival de Cannes en 2021 et a été consultant musical pour l’atelier Next Step de la Semaine de la Critique.
La créativité et l’énergie de Wissam Hojeij s’épanouissent dans son territoire d'expression véritable, celui du cinéma où, comme partout ailleurs, la richesse naît du dialogue et de la rencontre de divers horizons.
Wissam vient d'achever la musique de deux longs métrages : El Ladrón de Perros de Vinko Tomičić et Mi Bestia de Camila Berltrán dont les sorties en salle sont prévues en 2024.